Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 11:36

« Le premier instrument du génie d'un peuple, c'est sa langue » (Stendhal)

Contrairement à ce que certains esprits chagrins semblent croire, la langue française n'est pas une langue morte ; bien au contraire, elle est vivante et dynamique comme en témoigne la francophonie qui transmet notre langue à travers de très nombreux pays.

Au nombre des défenseurs de la langue française, nous devons citer le professeur AXEL MAUGEY dont l'action au service de la francophonie est au coeur de sa biographie et de sa bibliographie.

 

Universitaire (Canada, France, Japon, Italie), conférencier international, spécialiste de civilisation française et des littératures de la francophonie, Axel Maugey est membre de l’Académie européenne. Il fait partie de ceux qui illustrent le dialogue des cultures. Il a reçu plusieurs distinctions, notamment un Grand Prix de l’Académie française (2006) et le Grand Prix de la Francophonie de la Société de Géographie (2006). Il est membre de « l’Académie européenne des Sciences, des Arts et des Lettres ». Récipiendaire de plusieurs décorations, il est notamment Chevalier dans l’Ordre de la Légion d’Honneur et Commandeur dans l’Ordre des Palmes académiques.

Le titre de son dernier ouvrage (2007) est ô combien évocateur. Jugez-en plutôt : « Le
privilège du français ». En vérité, parler le français, langue de nuances et de culture, n'est-ce pas un privilège ?

Avec son aimable permission - son amitié et sa confiance m'honorent -, je publie ci-dessous le communiqué de presse de cet ouvrage :

« Dans ce nouvel essai, l’écrivain et universitaire Axel Maugey offre de très nombreuses informations sur le fait français dans le monde.
« Ce livre présente les grands moments de la bataille en faveur du français de 1960 à aujourd'hui, d’abord au sein d’une France héritière – et parfois oublieuse – d’un dix-huitième siècle plein d’enseignements, d’originalité et de vitalité ; ensuite, il insiste sur le dialogue des cultures porté si hautement par une Italie pétrie de francophilie ; enfin, il souligne le renouveau du Québec, nation américaine qui défend l’idée « que quelque part le Québec renferme en lui non seulement le passé mais aussi une partie de l’avenir de la France ».
« C
et essai démontre que le moment est opportun – compte tenu de l’évolution géopolitique mondiale – pour affirmer la diversité de l’espace en français, sans grandiloquence ni faiblesse, et sans oublier de profiter des immenses qualités inhérentes à l’esprit du dix-huitième siècle, porteur de valeurs, d’ouvertures, de contradictions, de recherches, d’inventions, de libertés et de joies.
« Ce nouvel essai, à la fois original et fort bien documenté, témoigne largement de ce vif désir de français dans le monde. »


On peut se procurer cet ouvrage (186 pages)
à la « Librairie du Québec »,
30, rue Gay Lussac, 75005 PARIS. Tél : 01 43 54 49 02
ou par l'intermédiaire de ce blog qui transmettra.

 

 

Repost 0
Published by Yves-Fred Boisset - dans La francophonie
commenter cet article